Les principales fonctions de l’enduit extérieur sont de :

  • protéger les maçonneries contre l’eau ruisselante de la pluie et l’eau d’infiltration
  • protéger du vent et réguler les variations thermiques.
  • consolider les liaisons des composants différents juxtaposés (ex : terre, pierre, bois, céramique).
  • décorer ou imiter un matériau, par la texture, par la couleur.
P1080319 - Copie

L’enduit est constitué de une à trois couches superposées

Elles assurent, par leurs épaisseurs et leurs compositions, le rôle de barrage, de bouclier et d’épiderme du mur sur lequel elles sont appliquées.

Le gobetis

La première couche, est un mortier gras : la quantité de liant est dosé pour remplir les vides entre les gros grains et barrer la pénétration d’eau liquide. Les gros grains et le dosage du liant donnent une bonne résistance mécanique au mortier et garantissent l’accrochage.

Le dressage

La deuxième couche, ou corps d’enduit, plus épais, freine l’eau, donne une planéité relative. Il ne doit pas être trop fissuré (ni trop d’eau, ni trop de liant), avoir une granulométrie suffisante et une rugosité pour l’accrochage de la couche de finition.

La finition

La troisième couche, fine, décore, limite les phénomènes d’érosion, sans être étanche. Elle était entretenue par les laits de chaux (peinture à la chaux). Pour éviter le faïençage, il faut moins de liant : les mortiers seront plus maigres.